Le gâteau de Savoie de Mercotte

 

Bon, promis, j’arrête après ça de crâner avec mon moule-fleur, mais pour épater la galerie quand on reçoit, il n’y a rien de tel. J’avais déjà testé le gâteau de Savoie de Mercotte il y a quelques temps et les proportions étaient idéales cette fois pour que la pâte puisse prendre toutes ses aises dans le moule à la cuisson. Mention spéciale à mon robot KA d’ailleurs, avec lequel j’ai pu tester pour la première fois le montage de blancs en neige à un rythme ultra-cadencé : je n’avais jamais vu de blancs en neige aussi serrés et aussi fermes ! Epatée ! A moi les îles flottantes, les angel’s cakes et autres petites gourmandises du genre…

Pour accompagner le gâteau de Savoie, j’avais fait un généreux pot de lemon curd, dont les invités se sont largement resservis. Il faut dire que cela se mariait extrêmement bien avec le citron dans le gâteau de Savoie. Seule la petite Anaïs, 3 ans 1/2, m’a fait une drôle de tête en goûtant le lemon curd car elle a été surprise par son acidité, mais je suis fière d’elle : elle a quand même osé goûter, et au final, le gâteau tout seul lui allait parfaitement !

Servir le tout avec un bon Ruinart rosé tout frais, et profiter alors d’un moment de grâce entre amis…

Share Button

6 réflexions au sujet de « Le gâteau de Savoie de Mercotte »

Les commentaires sont fermés.